3 nouvelles arnaques Bourse à éviter absolument – 05/05/2022 at 14:25

(Crédits photo: Adobe Stock -)

(Crédits photo: Adobe Stock -)

Depuis quelques années, les arnaques financières if multiply. Il faut dire que deux facteurs rendent les escroqueries de plus en plus nombreuses: d’une part la multiplication des acteurs financiers: banques en ligne, néobanques et fintechs, courtiers en ligne et autres distributeurs en ligne de produits financiers, etc. ; d’autre part la digitalisation de la finance et le recours quasi-systématique à Internet pour to substitute a placement, suivre son évolution, s’informer et trouver de nouvelles idées d’vestissement, etc.

Dans ce contexte, les placements frauduleux et arnaques financières en tous genres explosent. Découvrez trois nouvelles arnaques Bourse à éviter, nos explications pour les repérer et ne pas tomber dans le panneau.

Les actions décotées

The Autorité des Marchés Financiers (AMF) alertait sur cette arnaqué toute récente il ya quelques mois: the achat d’actions décotées. Attention, c’est tout nouveau et ce n’est en aucun cas une bonne idée d’vestissement puisque ça n’existe tout simplement pas. Yes l’on vous proposed d’acheter des actions de sociétés cotées en Bourse à un prix inférieur à celui de la cotation, il s’agit d’une arnaque. Il est impossible d’acheter en direct des actions de sociétés à un cours inférieur à celui du marché. Seuls les investisseurs les plus avertis pourront acheter des actions de sociétés à un cours inférieur à celui du marché, de manière indirect, en ayant recours aux options par exemple.

Mais ce n’est pas ce que vous proposeront les escrocs qui vous feront miroiter achat d’actions de grandes sociétés françaises ou étrangères à un prix inférieur à celui de leur cours de Bourse. Ces propositions qui prennent la forme de faux contrats d’achat d’actions visent à vous soutirer de l’argent qui en aucun cas à acheter des actions. Une fois le versement réalisé, vous ne pourrez tout simplement plus ni récupérer les sommes versées ni joindre l’escroc qui vous aura arnaqué.

Pour acheter des actions, privilégiez votre banque ou un courtier Bourse connu et reconnu, autorisé à exercer en France, régulé, dont le siège social est situé en Union Européenne.

Les livrets indexés sur inflation

Autre arnaque d’actualité: les faux livrets indexés sur inflation. Si les livrets de l’épargne réglementés que sont le livret A, le LDSS et les LEP sont en partie indexés sur inflation, ceux-ci ne proposent pas un taux d’intérêt égal ou supérieur à inflation. Et il en est de même pour tous les livrets «maison» des banques (hors parfois des offres speciales de taux boostés durant uniquely quelques mois). Tous ces placements à capital garanti, sans aucun risque, ont donc un taux d’intérêt n’excédant pas les 1% (sauf le Livret d’Epargne Populaire à 2.2% aux encours très limité et réservé aux plus faibles revenus).

Il est impossible de trouver a livret d’épargne ou livret bancire garanti en capital dont le taux indexé sur inflation permet de ne pas voir s’éroder son pouvoir d’achat. Ce type de proposition d’vestissement relayve de l’escroquerie. Non seulement vous ne bénéficierez pas du taux d’intérêt affiche maize vous ne pourrez pas non plus récupérer les sommes versées auprès des escrocs à the origin de l’offre de faux livret.

Méfiez-vous des sollicitations sur Internet ou du démarchage téléphonique. Un placement doit émaner de votre propre initiative. En cas de sollicitations, vérifiez toujours que intermédiaire possède bien toutes les accréditations et notamment, s’il s’agit d’un agent financier qu’il figure sur le registre de REGAFI; s’il s’agit d’un organisme d’assurance, qu’il figure sur les registres de l’ACPR; et s’il s’agit d’un intermédiaire financier, qu’il figure sur les registres de l’ORIAS.

Les bons plans des influenceurs

Enfin, difficile de ne pas parler des arnaques Bourse et finance du moment sans dire un mot des influenceurs qui pullulent sur les réseaux sociaux pour vous vanter les mérites de tel ou tel placement, sans être très clair sur leurs motivations. Plusieurs catégories d’influenceurs sont à éviter.

D’abord, n’accordez aucun credit à la publicité pour un placement financier s’il émane d’un influenceur très grand public dont ce n’est pas le cœur de métier. D’une part, the n’a aucune compétence particulière sur le sujet; d’autre part, il est souvent payé (même s’il ne le dit pas) pour faire de la publicité auprès de sa très large communauté of him. Kim Kardashian ou Nabilla ont ainsi fait de la publicité pour des cryptos ou des plateformes d’exchange crypto-monnaies not pas pour la qualité du placement proposé mais pour le chèque qui allait avec.

Ensuite, méfiez-vous aussi des influenceurs Bourse et finance qui n’y connaissent rien et prodiguent des conseils fantaisistes et parfois très dommageables pour leurs followers. Surtout that the influencer fait parfois the impasse sur les risques pour présenter exclusivement le potentiel de gain.

Enfin, méfiez-vous des escrocs qui cherchent à faire grimper artificiellement le cours d’un actif en le vantant auprès de leurs followers pour le revendre ensuite avec une belle plus-value realized sur le dos de leurs followers.

N’oubliez pas qu’on ne peut s’improviser conseiller en investissement financier. Cette profession réglementée implique la souscription d’une assurance, adhésion à une association professionnelle, matriculation auprès de l’Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance, etc. mais aussi et surtout de respecter un certain nombre de règles de bonne conduite et d’éthique.

Vous voulez tout de même suivre l’actualité des placements et des marchés sur les réseaux sociaux? Privilégiez les acteurs connus et reconnus: journalistes finance, analystes, économistes, etc. pour rester au courant des nouveautés du secteur financier.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.