A suivre aujourd’hui … Derichebourg – 21/06/2022 at 07:24

(AOF) – Derichebourg Environnement a transmis à la Commission européenne la documentation juridique engageante relative à la cession des huit sites que Derichebourg Environnement s’est engagé à céder dans le cadre de la décision d’autorisation d’acquérir le groupe Ecore rendue par la Commission européenne le 16 décembre 2021. The repreneur de ces sites est le groupe italien Riva, a des European leaders in the domaine of the sidérurgie.

The closing of the transaction is attended après agrément du groupe Riva for the European Commission and the authorization of the transfer operation for the competent authorities in matière de contrôle des concentrations au niveau national and international.

Afin de répondre aux préoccupations exprimées par la Commission Européenne en matière de concurrence et obtenir une décision en Phase 1, Derichebourg avait proposé une série d’engagements comprenant notamment la cession de quatre sites de valorisation équipés d’un broyeur ainsi que quatre sites de collecte et a également pris par ailleurs a certain nombre d’engagements visant à assurer la viabilité des sites qui seront cédés, including the option for the repreneurs de sites équipés d’un broyeur d’acquérir an ou deux sites de collecte satellites. Cinq sites satellites au total sont concernés par cette option.

AOF – EN SAVOIR PLUS

Points clés

– Opérateur global des services à l’environnement, created in 1956 sous le nom de Cie Française des Ferrailles;

– Chiffre d’affaires de 4,6 Mds € organized in 2 métiers: les services à l’environnement pour 61% (collecte et traitement des métaux, de aluminum et des déchets toxiques) et les multiservices (propreté, netyage industriel, éclairage public, solutions intérim et relations humaines);

– Poids élevé de la France (72% des revenus), suivie de l’Europe (22%) et des Amérique (6%);

– Modèle d’affaires melted on a dense maillage, a vertical integration for the environment and, for the multiservices and offers digitalisée and de services intégrés;

– Capital verrouillé par la famille Derichebourg (41.5% du capital et 57.8% des droits de vote), Daniel Derichebourg, director general, présidant le conseil d’administration de 9 members;

– Solidité financière with a net said de 196 M € face à 703 M € de capitaux propres.

Enjeux

– Stratégie de croissance: services à l’environnement: consolider la position de leader dans les métaux et accroître à 20-25% la part des métaux non-ferreux, déploiement de l’offre de collecte aux collectivités locales, synergies attendues de 21 M € de intégration d’Ecore -1.3 billion € de chiffre d’affaires, 78 sites in Europe with a ratio of valorisation of 80%, not 98% pour les composants de batteries;

– Stratégie d’novation non détaillée par l’enterprise et intégrée aux enjeux environnementaux;

– Stratégie environnementale 2018/22 “concrètement responsable”: réduction des émissions par 2 leviers: recyclage des déchets métalliques et énergie par la valorisation des résidus de broyage et accord de livraison de 19 MW de capacité d’effacement avec Total Flex, carbon compensation, renouvellement de la flotte transport, usage des technologies StartMC & Alert Gasoil et recours au transport fluvial (23.6% pour les matières 1ères) and railroad (8%), déploiement d’usines de recyclage pour the automobile et le gros électroménager, lancement d ‘an «emprunt vert»;

– Retombées du Partenariat avec Saur dans les services liés à l’eau aux collectivités locales;

– Equilibre between the 2 activités: les cycles courts dans l’environnement, aux fortes variations de prix, et des cycles longs sécurisés par des contrats pluri-annuels dans les multiservices;

– Poursuite des implantations, renforcées en France et à l’international – Allemagne, soit 11 M € de revenus additionnels.

Défis

– Marché porté par the intérêt pour les matières 1ères issues du recyclage et par l’externalisation chez les clients de Multiservices;

– Double impact of the hausse des cours des matières 1ères: favorables sur les prix des ferrailles, négatif en terme de collecte de volumes du fait de la baisse de production automobile;

– Après une forte croissance de la rentabilité d’exploitation, confiance pour l’exercice 2021/2022 clos le 30 septembre;

– Reprise du service du dividende, of € 0.32, soit a taux de distribution of 30%.

Services aux entreprises: the transport routier face is un déficit de main d’oeuvre

Un rapport publié par la Dares (Direction de l’Animation de la recherche, des Études et des Statistiques) en octobre 2020 soulignait que les conducteurs routiers faisaient partie des trente métiers les plus en tension en France en 2019. Cette tension n’est pas retombée et pourrait même s’amplifier dans les prochaines années. D’après l’OTRE (Organization des transporteurs routiers européens), les besoins pourraient attindre 100.000 postes dans les cinq ans à venir. Le phénomène, here a été amoindri pendant les confinements successifs, a resurgi avec la reprise de l’activité. Il est en partie lié à un déficit d’image et à des rémunérations peu attractives. Malheureusement les récentes négociations between the partner partners for revalorising the minimum of branches n’ont pas abouti.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.