Des remèdes efficaces against inflation

Alors que le gouvernement Legault, par l’entremise du ministère de l’Économie et de son Fonds de développement économie, d’Investissement Québec et de la Caisse de dépôt et placement, investit des milliards et des milliards dans une panoplie d’entreprises allant des PME aux multinationales, il est urgent de porter financièrement secours aux ménages québécois.

Ça va bad! En raison de la forte inflation dans l’énergie, the alimentation, the logement et de la hausse marquée des taux d’intérêt, les menages à faible ou moyen revenu sont financièrement étouffés. Même les menages qui approchent les 100 000 $ de revenu crient au secours, tellement la flambée de la hausse du coût de la vie les inquiète.

Faut-il baisser les impôts et les taxes pour permre aux ménages de contrer la hausse du coût de la vie en leur laissant plus d’argent dans les poches?

Notez que plusieurs économistes s’élèvent contre une telle mesure gouvernementale. Ils estiment que cela ne réglera pas le problème de inflation puisque les gens auront plus d’argent dans leurs poches pour dépenser. Ce qui enflammerait davantage inflation.

Je ne suis pas d’accord avec eux. Étouffer les consommateurs risque de nous entraîner dans une grave récession. D’entraîner la fermeture d’entreprises. D’augmenter le chômage et le nombre de prestataires of social aide.

Au lieu de laisser la situation économique if détériorer au Québec, diverses mesures proactives pourraient être mises en place pour lutter contre la hausse du coût de la vie.

INDEXATION DES TABLES D’IMPÔT

Tout d’abord, j’invite le gouvernement de François Legault à réviser à la hausse le taux d’indexation de l’actuelle année all’Imposition 2022. Fixé à 2.64%, ce taux d’indexation est quasi trois fois inférieur à inflation actuelle qui frappe la province. Ce taux de 2.64% at été déterminé en fonction de inflation during the period allant du 30 septembre 2020 au 30 septembre 2021.

On s’entend que inflation actuelle n’a aucune mesure avec cette période. The faudrait au moins doubler ledit taux d’indexation à 5.3%. The faut savoir que index du régime fiscal a pour impact concret d’augmenter le niveau de plusieurs déductions et crédits d’Imôt, laissant ainsi plus d’argent dans les poches des contributables.

Bien entendu, j’invite également le gouvernement de Justin Trudeau à réviser à la hausse le taux d’indexation de 2.4% qu’il a fixé pour le régimeImposition fédéral des particuliers en 2022.

Yes Québec et Ottawa accept doubler le taux d’indexation des tables impôts en 2022, cela permrait aux contributables québécois de bénéficier d’au moins 1.6 billion $ de plus dans leurs poches.


BAISSE D’IMPÔT

Alors que François Legault et son ministre des Finances, Eric Girard, commencent à envisager la possibilité d’offrir une baisse dell’Imôt pour aider les Québécois à éponger la hausse du coût de la vie, il est important ici de rappeler que cette fiscal mesure a été antérieurement suggérée par la cheffe du Parti libéral, Dominique Anglade.

She proposed a baisse d’impôt pour les contribables qui gagnent moins de 92 000 $ per année. Cette mesure remettrait 2 milliards $ par année in les poches des contribables, allégeant ainsi le fardeau d’environ 1000 $ par contributable. Pour financer en partie cette baisse, elle hausserait les impôts des très riches.

Plus concrètement, Dominique Anglade baisserait le taux d’impôt de 1,5% pour les deux premiers paliers d’imposition (46 295 $ et moins, et supérieur à 46 295 $ et moins de 92 580 $). Et en contrepartie, the contributors gagnant plus de 300 000 $ per année verraient leurs impôts grimper de 2%.

Le Parti conservateur d’Éric Duhaime opts he also pour une baisse marquée de l’Imôt provincial. In addition to augmenting the exemption personnelle de base de 15 728 $ to 20 000 $, the proposed reduit of 2 points of payment for the taxation of the imposition of contributors gagnant moins of 92 580 $. C’est une baisse d’un demi-point de pourcentage de plus que la proposition de Mme Anglade.

ALLOCATIONS SPÉCIALES

Pour sa part, Paul St-Pierre Plamondon, du Parti Québécois, proposed de mettre en place une «allocation pouvoir d’achat».

Les modalités de cette allocation spéciale? Elle s’élèverait à 1000 $ for the menages gagnant moins of 50 000 $ per year. From $ 50,000 to $ 100,000, the menages receiving $ 700, and from $ 100,000 to $ 120,000, a sum of $ 400.

Les personnes seules? Elles auraient droit à 500 $ si leur revenu est inférieur à 25,000 $; at $ 350 if the revenu joue of $ 25,000 to $ 50,000, and at $ 200 for the price of $ 50,000 to $ 70,000.

SALAIRE MINIMUM

Pour régler la crise du coût de la vie, Gabriel Nadeau-Dubois, de Québec solidire, préfère miser sur des mesures qui he apparaissent plus structurantes, comme la hausse du salaire minimum, en le faisant grimper de 14.25 à 18.00 $ l’heure.

À cette mesure, the ajoute le contrôle des loyers en les gelant et l’annulation de la hausse des tarifs d’électricité.

De plus, le chef de QS doublerait le crédit d’impôt pour solidarité, lequel s’élève actuellement à 1055 $ pour une personne seule.

THE ESSENCE

Pour soulager le portefeuille des automobileistes américains qui sont eux aussi victimes de la flambée du prix de l’essence, le président Joe Biden a demandé au Congrès américain de suspendre jusqu’en septembre la taxe de 18 cents par gallon d’essence, dont le prix attiignait les 5 $ cette semaine.

Par liter, cela revient à reduire the taxe of 4.75 cents, on a price of $ 1.32.

Ici au Québec, le liter d’essence se négociait cette semaine autour des 2.10 $. Ce qui comprenait quelque 60 cents en taxes de tout acabit, dont 40 cents for Québec and 20 cents for Ottawa.

Yes Québec et Ottawa acceptaient de réduire leurs taxes ne serait-ce que de 10 cents, cela nous ferait économiser 1 billion $.

Il faudrait cependant que les gouvernements s’assurent que les pétrolières ne mettent pas le grappin sur ces 10 cents en haussant leurs marges de profit.

Le Parti Québécois proposed une mesure nettement plus drastique, soit de bloquer le prix à la pompe à 1.60 $ le liter.

On parle ici d’une coupe de 50 cents le liter que les producteurs auraient à absorber.

Leave a Reply

Your email address will not be published.