Et Taïwan parvint à faire éclipser inflation (un peu)

Nous sommes en plein cœur de l’été et, pour être franc avec vous, la motivation n’est probablement pas à son apogée alors que les aoûtistes font peser de toute leur absence sur les volumes actuels. Pourtant, comme souvent dans le monde merveilleux de la finance, on ne s’ennuie jamais. Et cette année on ne s’ennuie pas vraiment parce que les deux grabataires qui gèrent la planète USA ont décidé d’aller énerver un peu la Chine sous leur nez, juste pour voir si à tout hasard il n’y avait pas de quoi déclencher a nouveau truc à the autre bout du monde, les tentatives précédentes ayant TELLEMENT bien fonctionné.

Audio du 3 août 2022


Download the podcasts

Les Démocrates à leur apogée

Si je me rappelle bien, il ya peu près trois ans, avant que l’on invente le potage de pangolin, Donald Trump était considéré comme un débile profund et un psychopathe parce qu’il avait décidé de mettre en place des tarifs douaniers vis- à-vis de la Chine pour essayer de remettre la balle au center dans le combat économique qui opposait Chinois et Américains. En ce temps-la, the journalists et autres commentateurs économico-politiques étaient fous de rage et pensaient que Trump était profoundly débile de s’entake à la Chine.

Fast-forward, trois ans plus tard. Deux des plus vieux politicoens de la planète qui sont dans un état avancé de de décrépitude et qui auraient presque fait passer ancien Président Bouteflika pour une jeune premier de 25 ans, ont donc décidé d’aller tout simplement foutre la merde à Taïwan au nom de la “Démocratie Américaine”. Nancy Pelosi – President of the chambre des représentants – to donc land in Taiwan for all rencontrer les autorités locales alors que la Chine considère que Taiwan is eux et son plutôt sensibles sur le sujet. Les Chinois ont donc décidé de répliquer par des frappes militaires précises qui – pour the instant – ressemblent plus à de la démonstration de force qu’autre chose, mais quand même. On peut quand même se demander à that moment les Américains vont comprendre que partir faire la guerre à autre bout de la planète se finit toujours mal et qu’ils sont toujours ridicules à la fin. Sauf que la, en plus, on se serait bien passé d’une gestion d’une nouvelle crise géopolitique en plein milieu de l’été.

Alors que Biden et Pelosi cumulent à eux deux environ 162 ans d’existence sur cette planète, ils ne pourraient pas trouver autre chose dans leur vie que nous la pourrir en permanence alors qu’ils devraient être à la retraite à faire pousser des tisanes?

Journée de baisse qui ressemble plus à une pause

Pendant que la plus grosse gérontocratie de la planète continue de faire mumuse en Asie pour voir si “cette fois ça marche”, les marchés ont donc fait la lists de ce qui leur plaisait ou pas et même si on aurait pu craindre le pire avec la strolls de Pelosi in Taiwan, it goes without saying that the séance d’hier était plus an instant de repos for recharging the batteries et se demander de quoi sera fait la suite. La plupart des indices mondiaux ont terminé en baisse de quelques poussières de pourcent with one mention toute special pour le Dow Jones qui perdait plus de 1%. Mais il faut dire, pour sa defense que Caterpillar a plongé de près de 6%, ce qui n’aidait pas the index dans sa performance journalière. The vendeur de chaussures et de pelles mécaniques a annoncé un ralentissement prononcé en Chine et à voir ce qui se passe en ce moment. Je ne suis pas sûr que ça s’améliore tout de suite.

Globally, the “affaire Pelosi” is not passed on in terms of the concerns of the market and on a continuation of the quarterly chiffres and of the inflation here it goes on with nous titiller ces prochains mois. On notera aussi que JP Morgan et Goldman Sachs se montre très prudents pour la suite des évènements alors que les deux banques estiment que l’on a tendance a oublier un peu vite que la récession a tout de même de grandes chance de venir nous tomber dessus dans les mois qui viennent et ceci même si Madame Yellen et Papy Biden sont en train réinterpréter la definition même de la récession, tout en réécrivant la totalité des théories économiques de ces 214 dernières années. On notera également qu’hier il ya eu Madame Mary Daly, patronne de la Fed de San Francisco qui a parlé pour expliquer que la FED élevés pour un bon moment “. ça tombe bien, parce que certains «experts économiques» pensent que d’ici 2023, the Fed va déjà commencer à baisser les taux…. Enfin, pour autant que d’ici c’e, the FED appelle pas encore «La Banque Populaire de Chine».

Rebond et maintenant?

Nous avons donc repris de 13% sur le S & P500 depuis les plus bas, la question que l’on peut donc se poser, c’est de savoir ce que l’on va bien pouvoir faire à partir de la. Ces prochains jours nous allons commencer à subir les premiers chiffres économiques de juillet et il sera intéressant de voir ce qu’ils nous réservent et comment le marché les take. Ensuite peut-être, une fois que le CPI aura été publié et qu’il démontrera effectivement que inflation a fait son “pic”, on pourra peut-être envisager une seconde vague haussière. Mais là tout de suite, on semble un peu dans le doute quand même, le doute d’être capable of courir derriere le marché et d’y croire encore.

Du côté des chiffres du quarter, the ya toujours à boire et à manger. Il est difficile de déterminer a comportement rationnel en fonction des chiffres qui sont publiés. À l’heure actuelle, c’est un peu le folklore. On notera que UBER a explosé de 20% sur des “flux positifs de trésorerie”, qu’AMD a perdu 5% parce que les chiffres n’étaient pas terribles. Que Starbucks a satisfait les investisseurs et Pinterest continues de monter parce que ça spécule atour d’eux. Chez AirBNB les chiffres étaient meilleurs que les attentes, mais ça n’a pas plus du tout aux experts, le titre perdait 8% after close et ce malgré un rachat d’actions annoncé par la société et puis, on notera que Robinhood, here avaient annoncé the ya deux semaines qu’ils allaient virer 9% de leur staff, ce sont trompés. Finalement ça evening 23% des employés de Robinhood here vont se retrouver à pieds.

Pour le reste

Pour ce qui est des nouvelles du jour, je ne vous cacherai pas que tout va tourner autour des vacances de Pelosi à Taiwan et des démonstration folkloriques des autochtones et il y aura aussi les chiffres de Moderna, de CVS ou encore de Fortinet. Mais les choses sont en train de se calmer de ce point de vue-la, même si les publications restent encore très disparates et compliquées à analyser. On note also that the pétrole est repassé sous la moyenne mobile des 200 jours et c’est plus ou moins la première fois depuis 7 mois qu’il clôture si mal. Tout cela devrait être plutôt pas mal pour inflation, sauf que lorsque l’on regarde à la pompe (en Suisse tout particulièrement), on continue largement à se faire arnaquer dans les grandes largeurs puisque le prix semble toujours clairement complètement débile par rapport à ce qu’il a eu été il ya quelques mois. Mais bon, mieux vaut ne pas déranger et ne pas faire de bruit à ce sujet. Chut!

Pour the moment, the futures sont en hausse de 0.2%. Côté chiffres économiques, nous aurons le CPI en Suisse, le PPI en Europe, une avalanche de PMI et d’ISM un peu partout et à la fin, on regardera les Chinois qui font décoller des hélicoptères de combat et want des escadrilles de chasseurs à la frontière Taïwanaise, tout ça parce que la Maison de Retraite des Democrates américains a organisé une semaine de colonie de vacances en Asie.

Passez une excellente journée et je vous retrouve demain – ah et oui, vous noterez que les chroniques sont plus courtes – c’est parce que moi aussi je suis en vacances, mais j’écris quand même !!!

À demain!

Thomas Veillet
Investir.ch

«Never let the fear of striking out keep you from playing the game. »-Babe Ruth

Leave a Reply

Your email address will not be published.