Jerome Powell, ce héros – investir.ch

Hier c’était la journée de la FED. Plus rien n’avait d’portance. Les bourses mondiales l’ont d’ailleurs bien compris, puisque le seul et unique sujet de conversation aura été clairement la hausse des taux, combien, comment, jusqu’à quand, pourquoi et comment on the interpreter. The patron of the FED is on être politiquement correct, in nous annonçant une hausse de 0.75% and les intervenants n’ont pu que saluer son talent, sa grandeur et sa capacité de voir avenir. Not, parce que soyons clair. On the other hand of the annonce of the FED concernant les taux, the is impressionnant de voir la capacité qu’ils ont de se projeter dans avenir.

Audio du 16 juin 2022


Download the podcasts

Merci Monsieur Powell

Cela fait donc 28 ans que ça n’était plus arrivé. La dernière fois que la FED avait monté les taux de 0.75% of a coup d’un seul, cétait en 1994 et le patron de la Banque Centrale américaine s’appelait Alan Greenspan. C’est aujourd’hui un vieux Monsieur que l’on sort de temps en temps de la naphtaline pour him demander son avis sur les marchés et il est, en général, très déprimant. Mais c’est tout de même he invented the terme «exubérance irrationnelle» en parlant des marchés. En tant que jeune trader à l’époque, je m’en souviens encore. But thérapie sur le sujet n’est d’ailleurs pas encore terminée!

Mais passons, nous ne sommes pas la pour faire un cours d’histoire, mais vivre avec passion les instants historiques que nous vivons. Jerome Powell, notre maître à tous, a donc annoncé a hausse de 75 points de base pour les taux directeurs. Dorénavant, nous nous trouvons dans la zone 1.25% à 1.75%, ce qui paraît lunaire par rapport au début de l’année et ce qui doit d’ailleurs paraître complètement irréel à la patronne de la BCE qui est toujours en taux négatifs, elle . Toujours est-il que l’annonce d’hier soir aura fait frétiller de joie l’ensemble des marchés, qui tombaient soudainement en pamoison devant les déclarations du génialissime Powell. Pourtant, il ya encore 48 heures, on était convaincu qu’une hausse de 75 points de base déclencherait instantanément une récession et que le ciel allait nous tomber sur la tête. Tout en se souvenant également que 0.5% de hausse aurait été une catastrophe inflationniste et pratiquement un encouragement à inflation galopante.

Pourquoi est-ce que finalement ce qu’a dit la FED a été bien pris ???

The interpretation des choses

Encore une fois, la réponse est à chercher in the interpretation des choses. Dans le phrasé de Monsieur Powell. Hier soir le patron de la FED a clairement expliqué qu’il ne cherchait pas à mettre l’économie en récession – mais au contraire qu’il attempts to slow down the inflation, tout en gardant une économie forte. Visiblement cette confirmation semblait plaire au marché même s’il faut reconnaître qu’il aurait été fort mal vu si Powell était venu dire qu’il n’en avait rien à foutre de la récession, parce que lui il a job bien payé pour les quatre prochaines années et que tout ce qu’il veut c’est défoncer the inflation et puis c’est tout !!!

Et puis, le marché a également pu montrer sa joie et son bonheur parce que la Réserve Fédérale a également montré qu’elle savait exactement où elle allait, où elle voulait aller et qu’elle savait où seraient les taux à Noël – comme pour le Bitcoin – qu’elle SAVAIT où serait inflation à la même période et que lors du prochain meeting de la FED, ils n’étaient pas encore sûr de ce qu’ils feraient, mais qu’il n’était pas certain qu ‘ ils montent les taux de 75 points de base encore une fois. Le tout au conditionnel avec des disclaimer en tout petits, mais alors tout petits caractères en bas du discours. On a donc the impression que le fait que la Banque Centrale ait montré une certainine assurance et une certainine presque unanimité (voté à 10 contre 1) dans la décision d’hier, aura reassured les marchés. It remains à savoir jusqu’à quand. Rappelons tout de même que malgré le rebond d’hier et le fait que les futures sont en hausse de 0.5% ce matin, le S & P500 est toujours en Bear Market et que l’on n’a toujours pas vu le moindre signe de baisse de the inflation, de pic de inflation et que nous naviguons toujours comme le Titanic au milieu d’une mer pleine d’icebergs pendant that the orchester du bord reprise “plus près de toi mon Dieu” en boucle.

The vision

Jerome Powell to donc rassuré son monde, assuré the job en communiquant de façon diplomatique et en montrant qu’il sait exactement où il va. Ou presque. Et je crois que c’est clairement cette partie-la qui était intéressante hier soir.

On nous a appris que la prochaine hausse de juillet ne serait «pas forcément de 0.75%». Ce que nous avons interprété comme: “si c’est pas 0.75%, ça sera forcément 0.5%” – on n’en sait rien du tout, corn pour le moment on préfère voir le verre à moitié plein en espérant “seulement” 0.5 % de hausse, plutôt que de jouer les pessimistes et envisager une hausse de 1%. Ce qui reviendrait à dire que les prochains chiffres de inflation seraient purement catastrophiques.

Ce qui est intéressant c’est qu’hier tout le monde trouvait “cool” that Powell n’envisage pas une hausse de 0.75% en juillet. Je tiens donc à jeter un peu d’eau froide sur la joie et le bonheur que nous ressentons ce matin, en rappelant que vendredi dernier, c’est-à-dire il ya à peu près 150 heures, nous aurions volontiers parié notre bonus 2023 sur le fait that the FED monterait JAMAIS les taux de 0.75%. Mais par contre là, on se roule par terre de joie sur le fait qu’éventuellement peut-être dans 6 semaines de ça, the FED NE MONTERAIT PAS LES TAUX DE 75 BP. C’est un peu comme le rebond de 10% sur le Nasdaq parce qu’on pensit que the FED ferait une pause en septembre …

Que du bonheur

Mais bon, ne gâchons pas notre bonheur, puisque l’ensemble des marchés semblent avoir pris ce FOMC Meeting comme un “soulagement”. Et puis en plus, il est vrai que la FED aura été impressive dans sa maîtrise de avenir et sur le fait qu’ils savent EXACTEMENT où l’on va sur les taux et où sera inflation dans 7 mois comme aujourd ‘ hui. Hier soir, ils ont donc annoncé que d’ici la fin de l’année, les taux directeurs seraient à 3.4% et que d’ici since 2023, ils seraient à 3.8%. Ils ont also annoncé that the inflation devrait être autour de 5% et qu’ensuite, elle chutera rapidement pour aller en direction des 2%. Je dois dire que, tout comme Hannibal Smith, j’adore quand un plan se déroule sans accroc. Je tiens cependant à préciser que “the agence tous risques”, c’était une série télévisée, qu’Hannibal Smith est mort et que Barracuda vient de fêter ses 70 ans et qu’il est au casting de “danse avec les Stars” .

Le marché a donc salué le fait que la FED SAVAIT où elle allait, SAVAIT ce qu’elle FAISAIT et surtout, savait où serait inflation en décembre et que le niveau prévu et annoncé était rassurant. Cecioffer une seule conclusion; la hausse des taux fonctionne. Reste plus qu’à espérer que l’économie ne tombe pas en rade d’ici-là. Mais je dois dire que je suis impressionné par la confiance que nous avons en la FED. Surtout quand on se souvient qu’ils n’ont rien vu come au niveau de inflation il ya 6 mois de ça. Qu’ils ne savaient même pas ce qu’ils feraient avec les taux il ya 48 heures de ça, mais que nous leur faisons confiance sur ce qu’il va se passer dans 7 mois. Ce qu’il ya de bien, c’est qu’on n’est visiblement pas très rancunier.

On rebondit et ce matin ça continue

Bref, peu importe le flacon, pourvu que l’on ait l’ivresse. On dirait que les intervenants ont eu ce qu’ils voulaient. Même si l’on n’est pas sûr de savoir ce que c’était il ya encore 24 heures. Les indices ont marqué un point bas hier et il ne reste plus qu’à voir combien de temps est-ce que tout cela va durer. D’un point de vue technique, après 5 séances de baisse consécutive, on peut espérer que le beau temps s’installe quelques jours, mais je ne me sens pas encore complètement rassuré en cas de mauvaise nouvelle. Ce matin le Japon a ouvert en forte hausse, mais ne fait que baisser depuis. The Nikkei est encore en hausse de 1.18%. Hong Kong recule de 0.4% and the Chine ne fait pratiquement rien.

Pour le reste, le pétrole est en baisse depuis deux jours et ça fait du bien. Même le baril reste Farouchement inscrit dans sa tendance haussière, le fait de le voir traiter à 116 $ against 121 $ il ya trois jours est quelque part un peu rassurant. Momentanément. L’or est à 1834 $. Je ne ferais aucun commentaire. Et du côté du Bitcoin, ça rebondit aussi, puisque la star des cryptos est à 22,300 $ après avoir tutoyé les 20’000 $ juste avant que Powell talks about it.

Les nouvelles du jour, les chiffres du jour

En ce qui concerns les nouvelles du jour, on ne va pas se mentir, il ya BEAUCOUP, BEAUCOUP, mais alors beaucoup trop à dire au sujet de la FED et de son discours d’hier soir pour laisser de la place à la moindre ” autre »nouvelle. MAIS, on notera quand même que l’on s’autorise à penser dans les milieux autorisés, que Musk pourrait réitérer son intérêt pour racheter Twitter aujourd’hui – c’est quand même le seul qui achète des trucs super cher alors que tout le monde profite des soldes.

Pour les chiffres du jour, il y aura le CPI en Italie, les ventes de voitures en Allemagne, the SNB qui annoncera sa décision sur les taux et puis, aux USA, nous aurons les nouvelles mises en chantier – à surveiller – puis les Jobless Claims, à surveiller aussi, ainsi que le Philly Fed. Pour le moment, les futures sont en hausse de 0.3%, le Bitcoin est hausse et Powell est beau, fort et intelligent et on aime très fort.

Passe excellente journée caniculaire au fond de la piscine ou du bac à congélation du fridge and on se retrouve demain pour de nouvelles aventures et pour boucler la semaine! Que la force du Nespresso soit avec vous!

À demain!
Thomas Veillet
Investir.ch

“The Federal Reserve is committed to fulfilling our statutory mandate of stable prices and maximum employment. “

Jerome Powell

Leave a Reply

Your email address will not be published.