L’affaire Orpea rebondit sur une société luxembourgeoise

Selon les révélations de Mediapart, the groupe privé de maisons de retraite Orpea est menacé of a “scandale financier” à cause d’une société luxembourgeoise qui investissait dans ses résidences et qui aurait procédé à des “opérations douteuses”.

Nouvelles révélations

Selon les révélations de Mediapart, the groupe privé de maisons de retraite Orpea est menacé of a “scandale financier” à cause d’une société luxembourgeoise qui investissait dans ses résidences et qui aurait procédé à des “opérations douteuses”.

(AFP) – Mediapart et le collectif de journalists Investigate Europe sont à the origin of a nouveau rebondissement of the affaire Orpea. Ce mercredi, ils révèlent que la holding luxembourgeoise Lipany, created in 2007, a «accumulé 92 millions d’actifs», «mainment des parts dans de nombreux Ehpad et cliniques gérés par Orpea» dans plusieurs pays d’Europe, dont la France, and «mené des opérations financières douteuses».



Malgré the immense scandal qui touche actuellement le groupe privé français, celui-ci compte toujours sur l’ouverture d’une structure au Luxembourg.


Lipany appartient, selon Mediapart, à Roberto Tribuno, a comptable et conseiller fiscal here at été le patron d’Orpea en Italie. Cette holding «ne fait presque aucun bénéfice et n’a jamais distribué de dividendes», ses activités sont «entièrement financées par la dette», de manière «pour le moins opaque», affirme le média d’vestigation.

Dans un bref communiqué transmis à the AFP, the direction d’Orpea a indiqué ne pas pouvoir faire de commentaire, “la justice étant saisie”: l’enterprise rappelle qu’elle a récemment déposé plainte contre X pour abus de biens sociaux, auprès du parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine).

Soucieuse de «faire toute la lumière sur les accusations portées contre le groupe» depuis la parution du livre enquête «Les Fossoyeurs» de Victor Castanet, the direction dit avoir «décelé des faits potentiellement délictueux, qui mettent en cause des comportements individels».

Mesures et sanctions

Orpea souligne également avoir pris “de premières mesures disciplinires, plusieurs personnes ayant déjà quitté l’entreprise”. Le groupe évoque nommément le cas de ancien directeur financier Sébastien Mesnard, here selon Mediapart était en “étroite cooperation” avec Lipany.


(FILES) This file photo taken on February 10, 2022 shows the logo of an Orpea retirement home which reads as

Dans un communiqué ce lundi, le syndicat se pronoun fermement contre the implantation du groupe Orpea au Grand-Duché. Le géant français des maisons de retraite est accused de manquements graves dans la prize en charge de ses résidents.


«Sébastien Mesnard ne travaille plus pour la société et n’a plus d’accès à sa messagerie», affirmed the direction dans son communiqué. “Nous poursuivons nos investigations et nous Prendrons toutes les mesures et sanctions qui s’avèreront nécessaires”, at-elle ajouté, rappelant que “ces faits ne concernent en rien the accueil et les soins des résidents”.

Sous le feu des critiques depuis the publication fin janvier des «Fossoyeurs», Orpea fait également l’objet d’une enquête ouverte à Nanterre, fin avril, sur des soupçons de maltraitance institutionnelle ou d’fractions financières.

D’autres investigations sont en cours depuis février, pour “faux et usage de faux et infraction à la législation sur le travail en recourant abusivement à des contrats à durée déterminée”.

A succession de révélations qui ne sont pas sans conséquences sur l’entreprise cotée en bourse. Depuis le début du scandale, le 24 janvier, le cours d’Orpea at fondu d’environ 64%. At 15h25 ce Wednesdays, in a marché en recul de 0.81%, the action plongeait of 13.05% at 29.26 euros.


Sur le même sujet

L’Etat dépose plainte contre le groupe d’Ehpad privés Orpea and he demands the remboursement of dotations publiques: les annonces du gouvernement samedi font suite à un rapport d’inspection sévère, qui ne sera toutefois pas rendu public.

(FILES) This file photo taken on February 10, 2022 shows the logo of an Orpea retirement home, which reads as

Témoignages et plaintes écornent sérieusement the image of the groupe français de gestion de maisons de retraite.

The ministre française chargée de l’Autonomie des personnes âgées a annoncé l’ouverture de deux enquêtes administratives sur l’entreprise Orpea, dont une financière.

(FILES) This file photo taken on January 26, 2022 shows the ORPEA group logo which reads as:

Au cœur d’un scandale the accusant de maltraitances dans ses structures en France, the groupe Orpea envisage de s’implanter prochainement au Luxembourg. Mais pour l’heure, aucune autorisation n’a été signée, rappelle Corinne Cahen.

(FILES) In this file photo taken on July 5, 2018 an elderly resident sits in her bedroom in an establishment of accommodation for dependent elderly (EHPAD) in Paris.  - Orpea's chief executive Yves Le Masne has been dismissed from his position on January 30, 2022, the group announced in a statement.  The group had been in turmoil since days after the revelations of a book evoking dysfunctions in private Ehpad.  (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Une convocation en urgence

Trois députés CSV ont announced a réunion en urgence of the Commission de la Famille et de l’Intégration à propos du scandale Orpea. Le groupe prévoit d’ouvrir des établissements au Luxembourg.

Leave a Reply

Your email address will not be published.