L’aide aux entreprises explose sous Legault

Avec ses deux hommes forts issus du monde des affaires, soit the ex-enterprise chef Pierre Fitzgibbon, the ministers de l’Économie et de l’Innovation, et l’ex-banquier Eric Girard, the ministre des Finances, the gouvernement de François Legault in the lésine pas sur aide financière aux entreprises.

Juste par l’entremise du régime québécois d’éposition des sociétés, the gouvernement caquiste will grant in 2022 a total aide of 8.4 billion $ aux entrepreneurs imposées au Québec.

C’est deux milliards de dollars de plus qu’en 2018 sous the ancien régime libéral de Phillippe Couillard. À cela, the faut ajouter des milliards in prêts et injection de capitaux de la part d’Investissement Québec et du Fonds de développement économique.

The tax aide aux sociétés implantées au Québec se divise en deux volets:

  • Crédits d’Imôt et incitatifs
  • Mesures spéciales

CRÉDITS et INCITATIFS

Au niveau des crédits d’impôt et des incitatifs fiscaux, le gouvernement Legault accordera cette année aux entreprises une aide financière de 5.75 billion $, soit près de 1.6 billion $ de plus qu’en 2018 sous
Philippe Couillard.

The s’agit donc, sous ces quatre années de règne caquiste, d’une augmentation de aide fiscal de quelque 38% pour les entreprises qui brassent des affaires au Québec.

Pour “apprécier” à sa juste valeur cette hausse de aide fiscal aux entreprises, the faut savoir qu’entre-temps, les sociétés ont vu durant ces mêmes quatre années leur facture d’augmenter que de 18.9% .

C’est donc dire que aide fiscal aux sociétés a augmenté sous le gouvernement Legault à un rythme deux fois plus élevé que les revenus d’impôts perçus auprès des entreprises.

Tax fee of 5.75 billion $ if shared as suit:

  • Taux réduits, exemptions, exonérations: $ 2.35 billion
  • Déductions: 141 millions $
  • Crédits d’Imôt remboursables: $ 2.8 billion
  • Reports of import: 449 millions $

MESURES SPÉCIALES

En plus de la généreuse aide fiscal de 5.75 billions $ in 2022, the sociétés vont bénéficier de réductions d’impôt qui totalisent 2.63 billions $, soit 430 million de plus qu’en 2018 under the ancien régime Couillard.

Cela comprend, entre autres, la réduction du taux de cotisation au Fonds des services de santé pour les PME (1.74 billion $), le report des pertes autres que des pertes en capital (690 million $), la déduction pour frais de représentation ($ 68 million), la déduction des ristournes des caisses ($ 62 million).

DES PRÊTS, DES SUBVENTIONS

De tous les gouvernements libéraux et péquistes qui se sont précédemment succédé à la tête du gouvernement du Québec, jamais n’a-t-on vu un gouvernement aussi “pro” entreprise que l’actuel gouvernement caquiste de François Legault, he-même un ex-enterprise chef avant de faire le saut en politique sous la bannière péquiste.

D’ailleurs, c’est ce qui explique pourquoi le trio économique Legault-Fitzgibbon-Girard in vraiment la cote auprès du milieu des affaires québécois.

On ne se le cachera pas: les généreux programs aide financière aux entreprises (prêts, subventions, investissement en capital) qui ont été lancés par le ministre Pierre Fitzgibbon de l’Économie sont fort bien accueillis dans le milieu des affaires.

Plusieurs de ces programs ont même permis à nombre d’entrepreneurs de sauver leur peau lors de la paralysie de certains secteurs économiques à cause de la pandémie de la COVID-19.

C’est par l’entremise d’Investissement Québec (IQ) et du Fonds de développement économique (FDE) que le gouvernement Legault investit massivement dans les entreprises.

Lors de l’année financière 2020-21, the financement total en provenance d’IQ et du FDE at 4.5 billion $. C’est 1.6 billion $ de plus que lors de l’année 2018-19 sous ancien régime libéral, soit 55.2%.

Il faut croire que le gouvernement caquiste trouve que ce n’est pas axisz puisqu’il vient de tripler la capacité d’emprunt d’Investissement Québec d’ici la fin de mars 2025, cells-ci passant de 1,56 à 4, 87 billions $, in hausse de 3.3 billions $.

Afin de s’assurer que aide financière du gouvernement Legault aux entreprises soit investie adéquatement, j’espère que la vérificatrice générale Guylaine Leclerc evening en mesure d’effectuer les vérifications requises.

Leave a Reply

Your email address will not be published.