Le truc qui aura TOUT CHANGÉ!

Ce matin je suis resté devant but page blanche plus longtemps que d’habitude. Plus longtemps que d’habitude, parce que deux choix s’offraient à moi; tout d’abord expliquer the hausse des taux and the réaction du marché in 9000 caractères to conclude that the bourses worlds ont salué le fait que the FED NE MONTERA PAS LES TAUX à coup de 0.75%. Ou vous dire que la FED a monté les taux de 0.5%, que les indices ont pris 3% et que maintenant on se demande bien ce que vont donner les chiffres de l’emploi de vendredi et qu’en gros on est Dory dans Nemo . Le poisson bleu qui oublie tout, instantanément. Et pour être franc. Là tout de suite, je ne sais même pas ce que je vais faire.

Audio du 5 mai 2022


Download the podcasts

Laissons tomber le reste et faisons la fête

Commençons donc par les faits; the FED in monté les taux. C’était prévu. The FED in monté les taux de 0.5%, c’était prévu AUSSI. The FED s’est montrée vindicative et motivée pour lutter against the inflation en s’adressant directement aux Américains et en leur disant qu’ils comprenaient que c’était dur, mais qu’ils étaient “avec eux”. Quand on connait le niveau de salaire des mecs de la FED, je ne suis pas certain qu’ils comprennent vraiment, mais ça c’est de la politique financière. Quoi qu’il en soit, c’était prévu aussi. The FED annoncé qu’ils allaient réduire leur bilan dès le mois de juin. Encore un truc qui était prévu.

Il est culoz fou de voir qu’en terme de prévisions financières, depuis quelques mois, le monde de la finance est plus ou moins totalment à côté de la plaque, mais pour ce qui est de la FED, on a presque l’impression que Powell avait déjà distribué son communiqué de presse à Goldman Sachs, Morgan Stanley, Bank of America, JP Morgan, UBS et Crédit Suisse, il ya 3 semaines. Pratiquement rien de ce qui a été dit hier soir n’était une surprise. On a presque l’Impression que toute la baisse de ces 3 dernières semaines n’était due qu’à ce que la FED a annoncé hier soir. Mais alors maintenant qu’ils l’ont annoncé POUR DE VRAI, ça change tout. On peut bourrer la caisse, utiliser les comptes étrangers, vendre les bijoux de la grand-mère, put the chien aux enchères on eBay et acheter le marché comme si le COVID et la guerre en Ukraine n’avaient jamais existé. Tout ça sans compter que la FED a même fait un commentaire DOVISH et ça, ça change tout.

Enfin, au moins jusqu’aux chiffres de l’emploi de demain qui vont tout changer AUSSI. Enfin, jusqu’au chiffres du CPI de la semaine prochaine qui EUX, vont vraiment tout changer. Enfin, jusqu’au prochain meeting de la FED here he goes officiellement et vraiment TOUT CHANGER.

Dovish quand même (ou la colombe undercover)

Donc. Dans tout ce que l’on nous a raconté hier soir, nous savions tout déjà depuis longtemps parce que nous sommes des visionnaires et que l’on est TROP TROP FORTS, mais ça ce n’est que du très connu et très consensuel. Néanmoins au milieu de tout concela, sachant que l’on savait à peu près tout et que tout était “pricé” dans le marché, the fallait when même trouver a raison pour faire remonter les indices.

Et on a trouvé une solution dans les mots de Powell. Indeed, alors qu’il venait à peine d’annoncer la hausse de 0.5% et qu’il comprenait la souffrance des Américains qui souffrent de inflation plus que du COVID, Jerome Powell a déclaré qu’aucune hausse de plus de 0.5 % n’était à prévoir. Et c’est là que tout a basculé.

C’était un peu comme s’il avait déversé a stock de cocaïne dans le system de climatisation de Wall Street. TOUT LE MONDE S’EST LEVÉ pour crier HOURRA !!! Et ensuite le marché est parti à la hausse. The patrons of the FED venait d’annoncer qu’il n’allait JAMAIS monter les taux de 0.75%. En plus il n’a même PAS dit qu’il ne monterait pas les taux de 0.75% «pour le moment». Et comme il n’a pas dit “pour le moment”, ça veut forcément dire JAMAIS. Et ça, ça c’est un signe méga-dovish et ça veut dire qu’il nous aime encore et qu’il veut que les bourses mondiales remontent !!!

Lire entre les lignes

C’est en tous les cas ce qu’il fallait lire entre les lignes. Et les intervenants ont super-bien lu entre les lignes. Bon, ils ont totalment occulté le fait que dans l’histoire de la FED, il ya eu UNE SEULE hausse de 0.75% – que c’était Greenspan et qu’il avait dû le faire, parce qu’il avait raté une hausse à cause des élections américaines. Mais ça, c’est du détail et ce que nous on voyait c’est que la hausse des taux était sous contrôle et fiduciaire. Sous contrôle of 0.5% and transit for the 18 prochains mois. Comme inflation à l’époque.

Bref, les indices sont remontés. The Dow Jones at repris 2.81%, the S & P500 était en hause de 2.99% and the Nasdaq reprenait 3.19%. The SOX bondissait de 3.9% and tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Tel a hollywoodien scénario, les gentils gagnaient à la fin et les méchants retournaient se faire voir au goulag ou tombaient du 64ème étage de immeuble qu’ils avaient pris d’assaut un soir de Noël. Que dire d’autre si ce n’est que l’on est remonté sur le fait que les taux ne monteraient pas plus que 0.5% par meeting et que Powell s’est montré confiant sur le fait que la FED allait réussir à manager un “Terrissage en douceur” … Et qu’on l’a cru …

Une journée digne d’un master en psychiatrie

Voila. Dans un monde normal, hier on aurait also can speak des chiffres d’UBER qui n’étaient pas trop mal, ma qui ne compensaient pas vraiment les perspectives toutes pourries de Lyft la veille. On aurait pu parler du fait qu’Albemarle a explosé les prévisions de bénéfices et de revenus du premier quarter et le management ont ajouté 1 milliard de dollars à leurs prévisions de ventes annuelles, ce qui a fait grimper les actions de 15% dans les échanges après les heures de marché. Cette performance fait suite aux publications de Livent here at annoncé plus ou moins la même chose, confirmant que le Lithium, c’est quand même bien. En gros, merci Musk, merci les batteries et merci au monde merveilleux des voitures électriques.

On aurait also can speak of fait that Europe puts courageousness in place a plan de boycott light sur le pétrole russe. Light pour ne pas “trop ​​fâcher” Poutine et que dans la foulée, le pétrole a explosé à 108 $ sur le WTI and 110 $ sur le Brent. Et que ça va sûrement arranger inflation fiduciaire. On aurait aussi pu parler du fait qu’Airbus a battu les attentes du marché et augmentait ses objectifs de production, que l’actionnaire principal d’Ubisoft se rapprocherait d’un gros fonds d’vestissement, que Moderna a battu les attentes du marché en termes de ventes de vaccins et que son PDG couinait dans les medias pour say que les autorisations pour les boosters n’allaient pas axisz vita et que l’on allait tous mourir du COVID à cause de ça. On aurait also can aborder the annonce de Twilio et sa guidance pourrie, mais que malgré ça, le titre prenait 10% sur la journée ou encore les chiffres d’Etsy qui étaient tout pourris et qui plongeait de 10%. Sans oublier that the on aurait can speak of fait that les Russes sont en train de tester des missiles à courte distance, capables d’emmener des charges nucléaires tactiques dans the region of Ukraine. Que les mêmes Russes font des incursions régulières en Finlande et que la même Finlande est en train de faire les yeux doux à l’OTAN et semble prête à coucher le premier soir. Ce qui devrait fortement plaire à Poutine.

On aurait pu parler de tout ça, bien sûr. Mais hier soir, the FED annoncé qu’ils ne monteraient pas les taux de 0.75% lors des prochains meetings de la même FED. Alors autant vous dire que le reste …

On s’en fout.

On est Dory, le poisson bleu dans Nemo.

Et ensuite quoi?

Les futures sont inchangés. L’Asie ne fait pas grand-chose. Le Bitcoin remonte à presque 40’000, considérant presque le fait de renoncer à des hausses de 0.75% sur les Fed Funds s’adressait personnellement à him. Aujourd’hui nous aurons le CPI en Suisse, the Production Industrielle en France, the Jobless Claims aux USA et demain… Nous aurons les chiffres de l’emploi aux USA et ça, ça peut tout changer. Côté trimestriels, il y aura Shopify, Crocs, Conoco, Lucid, Wish et DoorDash. Corn also Stellantis, Swiss Re et SocGen. Corn on s’en fout, parce que vous savez quoi? The FED montera pas les taux de 0.75%, JAMAIS, et même si en étant logique on avait à peu près autant de chances de voir une hausse de 0.75% que de mourir écrasé par le Faucon Millenium qui serait en train de se crasher sur la Terre, ça restait quand même LA NOUVELLE DU JOUR TROP CHOUETTE QUI NOUS A CHANGÉ LA VIE et qui fait que les médias ne parle ABSOLUMENT QUE DE ça ..

Passez une bonne journée et on se voit demain pour parler des 400’000 créations d’emplois qui sont attendues pour le mois d’avril, histoire de voir si c’est inflationniste ou pas et si l’on pourrait éventuellement peut-être spéculer sur le fait que la FED pour envisager a jour de monter les taux de 0.75% et ça, ça pourrait tout changer.

À demain!

Thomas Veillet

Investir.ch

“Courage doesn’t always roar. Sometimes courage is the little voice at the end of the day that says ‘I’ll try again tomorrow.’ “

– Mary Anne Radmacher

Leave a Reply

Your email address will not be published.