les NFT, prochain marché en péril?

Après la chute du marché des cryptomonnaies et des stablecoins, le marché des NFT est-il le prochain marché à surveiller de près? C’est ce que pensent les analysts de la banque Morgan Stanley.

Après la tempête vécue sur le marché des cryptomonnaies et sur le marché des stablecoins, l’écosystème va-t-il vivre de nouvelles secousses? Oui, estime la banque américaine Morgan Stanley in a new note.

“Les domaines de la crypto à la mode et à effet de levier, tels que la finance décentralisée (DeFi) et les stablecoins adossés à d’autres cryptomonnaies enregistrent des liquidations massives. Car il devient de plus en plus clair que tous les prix élevés ont été négociés sur la speculation, avec une demande réelle limitée des utilisateurs “, estime Sheena Shah, analyste chez Morgan Stanley.

La banque fait notamment référence à l’épisode de la blockchain Terra, et à l’effondrement de son stablecoin algorithmique le terra usd (UST) ainsi que de la cryptomonnaie luna. La semaine dernière, le plus gros stablecoin de l’histoire, l’USDT de Tether, a légèrement reculé et est désormais surveillé de près par les investisseurs. Le marché des stablecoins reste aujourd’hui fragilisé: lundi, un autre stablecoin algorithmique, le DEI, a perdu son ancrage face au dollar, descendant jusqu’à 0,50 dollar (contre une promesse de 1 DEI = 1 dollar). Une nouvelle plongée qui en fait craindre d’autres dans les prochains jours.

“Les stablecoins sont devenues une important parts of the effect de levier construit dans l’écosystème de la finance décentralisée. Cet événement a conduit à une incertitude et une instabilité accrues qui ont entraîné une réévaluation plus large de l’endroit où de nombreux de crypto-monnaies devraient se négocier “, souligne notes it.

The banque émet également des réserves sur la finance décentralisée, à l’heure où de nombreux regulateurs réfléchissent à une regulation stricte de cet univers. “Avec la chute des prix des cryptomonnaies et stablecoins, les emprunteurs des plateformes de finance décentralisée risquent de subir des appels de marge”, estime la banque.

“Les NFT ont fait l’objet de beaucoup de speculation”

Dans ce contexte, Morgan Stanley considers those certains marchés sont à regarder de près. Elle cite notamment les “zones les plus speculatives et à effet de levier”, notamment les NFT et les terrains virtuels qu’il est possible d’acheter dans des univers décentralisés comme dans The Sandbox, parfois à des prix totalment exorbitants. “Les NFT et les terrains numériques ont fait l’objet de beaucoup de speculation et d’afflux, dont certains régulateurs estiment qu’ils pourraient même être en partie des flux illicites”, souligne la note.

Pour rappel, un NFT (“Non Fungible Token” ou jeton non fongible) is un titre de propriété numérique, émis par une blockchain (mainly Ethereum), et associé à un actif numérique (photo, vidéo, etc.). Chaque NFT est unique et ne peut être reproduit. Les NFT sont utilisés dans art, le secteur du luxe ou encore pour des cartes de collection dans le sport.

Avec un marché en plein boom an dernier, certaines personnes ont acheté des NFT dans esprir de les revendre plus chers plus tard. Pourtant, certains propriétaires de NFT boivent la taxes un an après. C’est le cas notamment de l’entrepreneur Sina Estavi. Surfant sur la vague des NFT, the avait acheté in mars dernier the premier tweet of the history posted by Jack Dorsey in 2006, pour the sum of 2,9 millions de dollars. Mi-avril, il a cherché à le revendre, sauf que presque personne n’en veut: ce dernier n’a recueilli qu’une vingtaine d’offres, la plus haute étant de 3,3 ethers, soit environ 10,073 dollars.

“Le terme NFT n’apparaît que trois fois dans intégralité du rapport, ce qui rend d’autant plus surprenante cette affirmation que les NFT sont les prochains à surveiller après le krach du stablecoin de la blockchain Terra. Je ne comprends pas réellement le bien fondé de ce parallèle stablecoin et NFT “, explique à BFM Crypto Gauthier Zuppinger, COO (directeur des opérations) de NonFungible.com.

Ce dernier pointe notamment le caractère spéculatif du marché des NFT évoqué par la banque. Selon a survey réalisé auprès de 400 personnes en mars 2022 par NonFungible.com, a tiers des personnes interrogées achète un NFT en premier lieu pour son potentiel financier, d’autres le font pour d’autres raisons comme pour soutenir les artistes et créateurs.

Rapport annuel sur les NFT published by NonFungible.com en mars 2022 © Source: NonFungible.com

“N’en déplaise à certains, il semblerait que industrie des NFT ne soit pas qu’un gigantesque Ponzi, mais que cet écosystème repose sur des fondements un peu plus solides que le profit à court terme”, souligne Gauthier Zuppinger.

Leave a Reply

Your email address will not be published.