Les particuliers ont-ils transformé le paysage des marchés financiers?

Face à l’engouement croissant de néophytes pour l’vestissement en bourse, Yorick Naeff, CEO de BUX, revient sur la manière dont l’arrivée des particuliers a bouleversé le monde de l’vestissement.

C’est un fait, the investment en bourse séduit de plus en plus de néophytes. De fait, plus 1.1 million of particuliers if they are launched in the investment in seulement trois ans. Le succès des néo-courtiers a favorisé cet engouement, notamment auprès d’une nouvelle génération d’vestisseurs attirée par la simplicité d’usage et la compétitivité d’offres qui bousculent l’hégémonie des banques et des courtiers traditionnels. Dans ce contexte, de those manners l’arrivée de ces nouveaux investisseurs in bouleversé the worlds of the investment and those empreinte vont-ils laisser dans le contexte incertain que nous traversons?

Stimulé par les néo-courtiers, the afflux de nouveaux investisseurs bouscule les offres financières

Wall Street dressed in a caricatured image of the investissement. Pour beaucoup, le fait d’vestir nécessitait des compétences et des connaissances que seuls les professionnels de la finance ou les investisseurs aguerris possédaient. However, the numérique a permis aux néophytes d’accéder plus easily à l’vestissement en bourse, démystifiant ce processus auparavant trop compliqué. À l’heure du “tout digital”, où faire ses courses et commander des chaussures if ne résume plus qu’à quelques clics depuis son smartphone, les néo-courtiers se sont eux aussi basés sur la technology pour démocratiser l’vestissement en bourse .

Face à l’Attrait de la jeune generation pour les nouvelles technologies et les outils digitaux here offering une expérience simple pour effectuer les tâches du quotidien, les neo-courtiers proposent une expérience sans friction, plus easy et plus rapide. L’arrivée des applications de courtage ont permis aux jeunes investisseurs de faire évoluer leur vision en se voyant proposer a moyen d’vestir en adéquation avec leur manière de consommer. Avec leurs interfaces intuitives and immersives, the applications and sites de trading en ligne ont adapté the codes des nouvelles générations au world de la bourse.

Afin de continuer à démocratiser the investissement mais aussi de reply with the attention of the utilisateurs, the neo-courtiers comme the gestionnaires d’actifs or the acteurs traditionnels élargissent et diversifient de plus en plus leur offers. Cette diversification is notamment motivée par la mise en adéquation des produits boursiers proposed et des modes of investissement aux tendances et modes de consommation actuels. An exemple flagrant de cela est la multiplication des ESG products afin de reply to the will of particuliers to invest in the entrepreneurial durables which avec lesquelles ils partagent des valeurs communes. Indeed, 53% des français déclarent tenir compte des enjeux de développement durable dans leur choix d’épargne et de placement, d’après le rapport de l’AMF. The investment fractionné, les cryptomonnaies, les modes de dépôts ou encore les plans d’vestissements sont autant de fonctionnalités visant, elles aussi, à proposer une expérience utilisateurs toujours plus adaptée aux besoins / moyens de chacun.

La démocratisation s’opère aussi via la facilité d’émettre des informations sur les réseaux sociaux

Internet a également joué a rôle d’accélérateur en matière de démocratisation de l’vestissement en bourse. A l’ère de l’Instantanéité et de l’Information en continu, le web a permis aux particuliers d’avoir accès aux mêmes informations que les investisseurs chevronnés, ceux qui n’est pas synonyme de la même compréhension. Cependant, cette manne d’alformation en ligne a participé à l’essor de la démocratisation de l’vestissement en ligne et nous avons assisté à la multiplication de sites, blogs ou comptes sur les réseaux sociaux se vantant de casser les codes en utilisant ces nouveaux outils digitaux plus intuitifs et dépoussiérant the image of the actionnariat.

Les réseaux sociaux ont également leur part à jouer dans cette équation. Aujourd’hui, les internautes ne sont plus uniquement des consommateurs mais également des producers of information; une information autour de laquelle chacun peut échanger et qu’il est possible de partager sur les réseaux sociaux instantanément. Partie intégrante de notre quotidien, au-delà de leur rôle fédérateur, les réseaux sociaux s’imposent comme de nouveaux indicatedurs de tendances – Twitter en tête – et ce, également en matière d’vestissement.

Aujourd’hui, le pouvoir des réseaux sociaux est tel que les utilisateurs de ces plateformes peuvent faire de l’ombre aux grands noms de Wall Street. En témoigne le phénomène des “Meme Stocks” appear on Reddit et rendu célèbre par the affaire GameStop dont le cours a connu une envolée provoquant la liquidation du fonds Melvin Capital qui avait parié sur sa chute. La raison de cette folle épopée: the mobilization of milliers of investisseurs particuliers, certains attirés par le gains et d’autres desireux de donner tort à un grand fonds. Le cas de GameStop illustrates a nouveau paradigme financier: there where traditionnellement seuls les acteurs institutionnels faisaient osciller le cours d’une action, c’est désormais une communauté INTERNAUTES here peut also the influencer.

Mais s’ilsofferent des perspectives de rendementattryantes, comme de nombreux actifs, les “Meme Stocks” restent très volatils et leur fort potentiel de rendement peut s’accompagner d’un risque élevé. De fait, bon nombre de nouveaux investisseurs portés par l’engouement pour un titre à l’stant T se fient uniquement à l’formation diffusée par les réseaux sociaux influencés par des personnalités publiques sur les plateformes, sanstake en compte les risques qu ‘ impliquent the investissement en bourse. Personne ne peut predict the chute soudaine des cours ou des valeurs et le nombre de followers n’est pas corrélé à l’expertise financière. Investir en bourse ne s’improvise pas et précisément, la où certains néo-courtiers feront la difference face à leur concurrent, c’est sans conteste en termes d’éducation financière.

The ne fait aucun doute que les néo-courtiers ont considérablement participé à la démocratisation de l’vestissement en bourse. Dans un contexte inflationniste auquel s’ajoute une situation géopolitique très instable, il est nécessaire de se demander de those façon le secteur va évoluer, et si l’engouement des particuliers will remain le même face à la volatilité des marchés et la chute brutale des cours . C’est pourquoi, the primordial est of informer le public sur l’vestissement, son fonctionnement et ses enjeux afin de limiter les risques. À ce titre, les néo-courtiers vont donc avoir pour mission d’accentuer leur accompagnement en matière de prevention et d’éducation face à l’engouement qu’ils ont contributed à créer, notamment auprès de la jeune génération.

Leave a Reply

Your email address will not be published.