Marine Le Pen et le RN récusent toute mauvaise utilization des fonds publics européens

Ce n’est pas la première fois que la députée du Pas-de-Calais faces a rapport de l’Olaf. In 2016, une autre enquête de l’office européen soupçonnait Marine Le Pen d’avoir employé fictivement plusieurs proches di lei en tant qu’assistants parlementaires. L’affaire a été confiée en France à des juges d’instruction financiers. Ces derniers ont mis en examen 29 élus du RN dont Marine Le Pen. Ces derniers sont accusés d’avoir mis en place «a système frauduleux de détournement de fonds par le biais d’emplois fictifs d’assistants parlementaires. “

Pour cette nouvelle affaire de détournement de fonds public européens révélée par Mediapart, trois autres ex-députés lepénistes sont visés par l’enquête de l’organisme de lutte antifraude. The founder and direct history of the parts Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch, Louis Alliot and the groupe parlementaire Europe des nations et des libertés (ENF) sont également mis en cause par l’organisme anti-fraude. Selon l’Olaf, le préjudice est évalué à près de 617 000 euros. En déplacement à Saint-Pierre-en-Auge on 18 avril, Marine Le Pen will say «habituée aux coups fourrés de l’Union européenne. Et lei se defend des accusations dont elle n’a pas eu connaissance.

Des fonds destinés à financer des dépenses relatives à “des activités politiques de l’Union européenne”

En théorie, le Parlement européen accorde tout au long de la mandature a “budget spécifique”, the “budget 400”, permitting aux eurodéputés de couvrir les frais de fonctionnement de leur groupe parlementaire comme les “dépenses opérationnelles, les dépenses du secrétariat, les Deposits related to political activites and information menées for the Groupe in the cadre of political activites of the European Union. »Cette disposition budgétaire is the only source de financement des frais de fonctionnement des parlementaires. In effect, les groupes ou les députés non-inscrits ne peuvent recevoir «ni don, ni legs. »C’est le Bureau, organe de direction du Parlement qui décide« d’une répartition proportionnelle des crédits entre les groupes […] sur la base d’un barème proposed par les presidents des groupes politiques. “

Ce budget obéit donc à a règlement financier strict et les fonds alloués «ne peuvent financer toute forms de Campagna électorale européenne, nationale, régionale or local. »The règlement of the utilization of the credit lines of the budget 400 adopté en 2003 interdit également« the financement of partis politiques aux niveaux national et européen ou les organismes qui en dépendent. “

Ces crédits alloués aux députés européens ne peuvent «if substituer à des dépenses déjà couvertes par d’autres lignes budgétaires du Parlement européen. »Ces fonds ne viennent pas compléter par exemple indemnité journalière destined to couvrir the frais de logements des parlementaires de 330 euros ou les frais de voyages.

Détournement de fonds

Selon the information contained in the rapport de l’Olaf, dévoilées par les journalists de Mediapart, the ex-eurodéputés d’extrême droite auraient enfreint ce bon usage des fonds publics européens à plusieurs reprises. Plusieurs auraient été versés par Bruno Gollnisch and Jean-Marie Le Pen à des associations gravitant autour du Rassemblement national. The Olaf concluded également dans son rapport que certains fonds européens auraient servi à des fins de politique nationale pour le RN. The article de Mediapart relate an event organisé in 2010 facturé 5 000 euros. Cette réunion préparée par Marine Le Pen aurait été remboursée par les fonds publics européens. Cette rencontre visait selon les journalists du media d’vestigation, à préparer une élection intern au Front National.

L’Olaf indique que l’enquête pourrait «donner lieu à des poursuites pénales […] pour des agissements frauduleux qu’ils ont commis au détriment du budget de l’Union. »Au niveau européen, l’organisme recommande un remboursement des frais détournés. Le 17 avril, a responsable de l’Olaf a indiqué à l’AFP que le Parlement européen prévoit de «procéder au recouvrement des sommes indûment payées. »Mediapart a précisé que le travail de l’Olaf a été remis aux autorités judiciaires françaises le 11 mars dernier. Le rapport est pour le moment “en cours d’analyse”, a indiqué le parquet de Paris.

L’heure des «boules puantes» pour le RN

Le president par intérim du RN, Jordan Bardella at réagi le 17 avril dans le Grand Rendez-Vous, Europe 1-CNews-Les Echos, aux soupçons de fraude. L’eurodéputé réfute les conclusions de l’enquête administrative. The dénonce le «curieux» timing de cette publication en pleine campaigns d’entre-deux-tours et accusations Olaf de collusion et interférer dans le processus électoral. «C’est un office contre lequel nous avons déposé plainte à deux reprises. Il y aura une troisième plainte », précise-t-il. «Les Français ne sont pas dupes des tentatives des institutions and de l’Union européenne pour s’ingérer dans la présidentielle campaign and nuire à Marine Le Pen. “

Même tonalité pour le porte-parole du Rassemblement national, Philippe Ballard here dénonce sur France Info des “boules puantes”, the indiqué que sa candidate “conteste absolument les faits” présentés par le rapport. The responsable politique dénonce une instrumentalisation de cette affaire à quelques jours du second tour de l’élection présidentielle. “Sur McKinsey, ya un dossier qui a été transmis au parquet national financier, pour François Fillon ça a été très rapide et la je ne sais pas ce qu’on fait au PNF, les magistrats doivent faire un gros dodo”, ironise Philippe Ballard.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.