Prime de 6 millions au patron de Télésat, soutenue par Québec et Ottawa

Malgré les 2 milliards de fonds publics promis par Québec and Ottawa, Télésat cherche toujours de l’argent pour finaliser le montage financier de sa constellation de satellites de télécommunication. There is a pas empêchée de verser une prime de 6 millions à son patron an dernier uniquement pour avoir amené l’enterprise en Bourse.

Publié hier at 7h00

Julien Arsenault

Julien Arsenault
La Presse

L’aventure de Télésat sur les marchés pourrait également s’avérer extrêmement payante pour son president and chef de la direction, Daniel Goldberg. Aux commandes depuis 2008, celui-ci a eu droit à l’équivalent de 53 millions en attribution sur des actions en 2021. En tenant compte de son salaire de base d’environ 1,4 million, d’une prime annuelle de 2, 7 millions et d’autres avantages, the total paie du gestionnaire s’est chiffrée à 64 millions.

Ces informations se trouvent dans le document envoyé aux actionnaires de la société en vue de l’emblée annuelle du 1er juin. Prévue au contrat de M. Goldberg, the first special of 6 millions peut soulever des questions compte tenu de implication de deux ordres de gouvernement dans ses projets.

“On a de la difficulté à reply non à cette question”, dit François Dauphin, director general of the Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP), lorsqu’on him demand the paiement offered to M. Goldberg était trop généreux. «C’est élevé au premier abord. La réussite des projets de Télésat depend toutefois de la capacité à récolter de l’argent sur les marchés. ”

Les promesses de l’entreprise d’Ottawa – qui doivent en principe générer d’Importantes retombées au Québec – se font toujours attendre. Elle cherche 2,5 milliards pour boucler le financement de sa constellation Lightspeed – a project de 6,5 milliards qui take du retard. Télésat veut déployer des satellites in low orbits à plus de 1000 km au-dessus de la Terre pour, between autres, will offer access to the internet haute vitesse in des régions éloignées. En raison de l’explosion des coûts, the constellation of 298 satellites in the evening finally réduite à 188 units.

Compliant, say the enterprise

Télésat ne voit pas de problème aux sommes consenties à son grand patron. Sa porte-parole, Lynette Simmons, affirme que les émoluments de M. Goldberg sont «conformes aux pratiques du marché». Au cours actuel des actions de l’entreprise à la Bourse de Toronto ($ 17), la valeur des attributions de M. Goldberg a fondu à 12 millions, ajoute-t-elle lei. Au moment d’arriver sur le parquet de Bay Street, in November dernier, le titre valait environ $ 49.80.


PHOTO FOURNIE PAR TÉLÉSAT

Daniel Goldberg is president and chef de la direction de Télésat.

“Aucun financement gouvernemental ne sera utilisé pour rémunérer les dirigeants et Télésat doit rembourser tous les prêts avec intérêts, ce qui génère des rendements pour les gouvernements”, affirme Mmyself Simmons.

Le gouvernement Legault avait promis 400 millions tandis que l’engagement du gouvernement Trudeau est d’environ 1,5 milliard. Dans les deux cas, le soutien financier est offered for the truchement de prêts et d’investissements en actions privilégiées. Ensemble, les deux ordres de gouvernement proposent de financer 28% of the constellation. L’argent n’a toutefois pas encore été versé. Les paiements sont conditionnels à la finalization du montage financier.

«C’est une bonne pratique, lorsque les gouvernements fournissent une aide, d’avoir des plafonds sur la rémunération des dirigeants, observe Richard Leblanc, spécialiste de gouvernance à l’Université York de Toronto. Je ne peux pas dire s’il y avait a plafond, ma le montant de 64 millions paraît élevé à première vue. ”

Interrogés par La PresseOttawa et Québec se sont montrés prudents dans leurs commentaires en soulignant ne pas avoir encore versé l’argent promis à Télésat.

«Tout investissement dans ce projet […] comprend une exigence selon laquelle toute rémunération des dirigeants conforming to the conditions raisonnables du marché de industrie “, s’est limité à say le ministère fédéral de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, dans un courriel.

In Québec, the ministries of the Economics and the Innovation a renvoyé les questions au conseil d’administration de Télésat en affirmant que c’était aux administrateurs de “baliser” les salaires de la haute direction.

The société ontarienne espère trouver les 2,5 milliards manquants auprès d’Exportation et développement Canada et de Bpifrance. On ignore si les deux agences accepteront de participer au projet. Yes the enterprise find les fonds nécessaires, elle s’engage à créer 300 emplois à Gatineau. Sa sous-traizzante MDA, retenue pour assembler les antennes des satellites, embauchera 280 personnes à Sainte-Anne-de-Bellevue.

En savoir plus

  • 1.8 billion
    C’est la somme des investissements prévus au Québec dans le cadre du projet Lightspeed.

    SOURCE: gouvernement du québec

Leave a Reply

Your email address will not be published.