The bale here was that bitcoin (BTC) calls for green washing

Le bataille du bitcoin (BTC) est toujours en cours, et les coups pleuvent depuis quelques jours. Du côté du gouvernement, le Sénat américain a demandé à l’EPA (the agence de protection de l’environnement) d’ouvrir une enquête sur les entreprises de mining aux États-Unis. Le but est de déterminer si les lois de protection de l’environnement sont bien respectées. Dans le même temps, un moratoire a été adopté dans l’État de New York, interdisant the utilization des énergies fossiles pour le mining de bitcoins (BTC) and de cryptomonnaies pour one durée de 2 ans. En réponse, le BMC (Bitcoin Mining Council), représenté par Michael Saylor, a publié un rapport détaillant the impact écologique du bitcoin.

L’écologie, favorite weapon des anti-Bitcoin (BTC)

C’est l’éternel angle d’attaque: «Le bitcoin, désastre écologique. »The mining, dont le nom évoque les mines de charbon, serait aussi sale et polluant que les pires industries de la planète. Vraiment?

Une des figures ayant tant à cœur ce message écologique n’est autre que Bill Gates, ancien homme le plus riche de la planète. Bill Gates is très soucieux de the impact écologique de Bitcoin. He here avait attiint a neutral carbon balance pour son entreprise imposante of him, Microsoft. Enfin, «neutral»… Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’en externalisant toutes les activités polluantes, the enterprise informatique était devenue écologique comme par magie. Pourtant, vos ordinateurs polluent toujours autant.

Ce même Bill Gates qui est venu demander il ya quelques jours à Elon Musk de rejoindre un mouvement caritatif. Proposition déclinée par Elon Musk. The raison? Bill Gates possède pour près d’un milliard de dollars de contrats de vente à découvert contre Tesla. Ces contrats sont des paris à la baisse. The permission to own the owner of the treasure in the chute of the enterprise Tesla. Elon Musk a donc souligné la contradiction de Bill Gates. Ce dernier veut faire a geste pour la planète, but he parie contre l’enterprise qui fabrique des voitures électriques.

Une écologie à géométrie variable

Elon Musk enfin, cet homme qui fabrique les véhicules les moins polluants de la planète, si l’on exclut les batteries. Elon Musk qui, d’ailleurs, croit fermement dans les cryptomonnaies et développe des infrastructures de mining alimentées par des panneaux solaires au Texas. On voit donc clairement deux visions du monde qui s’affrontent.

Les arguments écologiques sont sincères concernant les activists de terrain. Eux qui ne comprennent que rarement le fonctionnement des cryptomonnaies et de l’économie. Mais, dès lors qu’on s’adresse aux grandes figures de ces mouvements anti-Bitcoin (BTC), il semblerait que l’écologie ne soit qu’un prétexte pour défendre des intérêts personnels. As a world of finance méfiant envers ces nouvelles monnaies numériques qui n’appartiennent à personne.

The bitcoin (BTC) subit des tirs à balles réelles

Si cette petite guerre n’était jusque-la qu’une bataille d’opinion, un nouveau cap a été franchi. In New York, une loi est en préparation depuis quelque temps. Elle prévoit of intending de manière radical le mining de bitcoins et de cryptomonnaies. Adopté hier, un moratoire de 2 ans make it impossible to mine here utilise de l’énergie fossil. Dans le même temps, un groupe de sénateurs américains a demandé à the EPA (Environment Protection Agency) d’enquêter sur industrie du mining. Une attaque groupée donc, dans un contexte où le climat devient un facteur politique et humain majeur.

Cependant, ces attaques ne sont pas justifiées. Faire du bitcoin et des cryptomonnaies l’étendard de la pollution ne rend pas service à la planète pour deux raisons. La première, c’est que les vrais coupables du désastre écologique qui se joue actuellement ne sont pas les adeptes des monnaies numériques. Les véritables coupables pourront poursuivre leur crime tant que the attention will be concentrated on the bitcoin. La deuxième raison, c’est que le bitcoin et les cryptomonnaies font déjà partie des industries les plus respectueuses de l’environnement.

La reposte des cryptomonnaies

It crosses a complete publié relationship for the Bitcoin Mining Council BMC and rapporté by Michael Taylor, PDG de Microstrategy, on découvre the efforts made by the secteur pour être à la pointe de la transition écologique.

Taylor explique: « Au premier quarter 2022, le hashrateet la sécurité associée du réseau bitcoin if sont améliorés de 23% par rapport à la même période l’année précédente. Dans le même temps, the consommation d’energy decreases by 25%. Nous avons observé an augmentation of 63% of the effectiveness of the mining . En cause: les progrès de la technologie des semi-conducteurs, de l’expansion rapide deindustrie du mining en Amérique du Nord, de l’exode de la Chine et de adoption dans le monde entier d’une énergie durable et de techniques modernes de mining du bitcoin.

Par ailleurs, le rapport complet, à retrouver ici (Youtube video), détaille les nombreuses avancées du mining de bitcoins pour l’écologie. On retrouve une analyze complète de cette industrie, à travers sa consommation électrique, les sources d’énergie du mininget le poids du hashrate .

Les progrès sont donc réels du côté duminingde bitcoins et de cryptomonnaies, bien loin du portrait que l’on dresse. Mais ces décalages entre la réalité et les fantasmes de certains ne sont pas étonnants. Ceux qui luttent contre la pollution du bitcoin sont en général bien loin de ce monde. There is a difficult universe to understand. Même quand on s’appelle Bill Gates.

Recevez a condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter daily and hebdomadaire pour ne manquer de l’essentiel Cointribune!

User Image

Salomé Guerin

Si les cryptomonnaies sont synonymes de liberté financière, alors elles doivent jouer un rôle clé dans l’émancipation financière des femmes. Avec l’éducation adéquate, the crypto peut constituer un outil puissant pour mener la bataille contre les inégalités de genre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.