The bitcoin emporté par le dégonflement de la bulle de la tech

Au plus haut depuis 20 ans, le roi dollar contemple de ses hauteurs la crypto qui dare le défier. Le bitcoin, au plus bas depuis 10 mois, apparaît de moins en moins comme une alternative aux monnaies classiques. L’inflation élevée était censée hâter son avènement. The n’en est rien. The loss of 30% cette année à 32,000 dollars (30,260 euros), une contre-performance comparable à cella du Nasdaq (-26%). Il est même brièvement passé sous les 30.000 dollars dans la nuit de lundi à mardi. The corrélation between the leader of cryptos et les valeurs technologiques américaines n’a jamais été also strong selon Kaiko research. Elle est presque also élevée que cells between bitcoin and the second crypto du marché, ether. Cette dernière cède 35% à 2.400 dollars (2.270 euros) and the Binance Coin 38%.

The world capitalization of cryptos is a record in November at a time divided by 2,900 to 1,450 milliards of dollars. Mais la liquidité reste faible notamment dans les phases de correction. Chainalysis estime qu’une vente de près de 1,5 milliard de dollars de bitcoins ferait chuter son cours de 10%. Seulement 127 milliards of dollars de bitcoins circulent sur les marchés pour être acheté et vendus. Cela représente 14% des bitcoins déjà émis, the majorité d’entre eux étant illiquides et détenus dans an optique de long terme. Mais si le cours baisse trop vers les 20,000 dollars, un afflux de ventes pourrait inonder le marché.

Correction généralisée

Les cryptos subissent une correction généralisée, longue (7 mois) et marquée par l’échec de plusieurs tentatives de rebond. En début d’année, le marché a subi contrecoup de la chute du Nasdaq et sa reprise a été condamnée par la guerre en Ukraine. Le rebond suivant a été annihilé par les resserrements monétaires de la Réserve fédérale (Fed). Comme tous les actifs risqués spéculatifs, the bitcoin avait profité de abondance de liquidités mises à disposition par les banques centrales pour contrer la récession provoquée par la crise du Covid.

Conséquence de cet environnement unstable, sur les 4 premiers mois de l’année, les fonds spécialisés sur les cryptos ont cédé 28%, selon Eurekahedge. Ceux qui ont parié à tort sur un rebond des cours l’ont payé cher. Les traders, essentiellement quantitatifs (ils fondent leurs décisions sur des modèles) n’ont pas mieux réussi. Ils ont perdu près de 26% en janvier, autant en avril, et gagné un peu plus de 10% par mois le reste du temps, selon the NilssonHedge index (sur 400 gestionnaires).

Alternative crypto-réalité

Sur Twitter, le compte PlanB @ 100trillionUSD, très suivi dans la communauté crypto avec 1,8 million d’abonnés, n’a cessé de promouvoir son objectif d’un bitcoin à 100,000 dollars, selon son modèle. The 8 never, the semblait rétropédaler avec un cours cible de 55.000 dollars. Les gourous and fin influenceurs des cryptos exploitent a phénomène découvert dans le monde du marketing, le “FOMO” (“Fear Of Missing Out”) or “peur de rater le coche”. Avec l’usage croissant des réseaux sociaux, les individus prennent conscience instantanément de ce que font les autres. Dans le monde des cryptos, les particuliers achètent de peur de rater un nouveau grand marché haussier. Ce sont les moins de 35 ans qui sont les plus sujets à ce type de comportement selon une étude (1).

La nouvelle vague de correction commencée en mai est surtout provoquée par les ventes des investisseurs américains, notamment les particuliers, puis des européens alors que leurs homologues asiatiques ont plutôt profité de la baisse pour acheter, selon Exante data. Ce fut aussi le cas du Salvador. Son president Nayib Bukele at annoncé sur Twitter that le pays vient d’acheter 500 bitcoins à un cours moyen de 30.744 dollars. Depuis que la crypto est devenue une monnaie légale du pays à côté du dollar in septembre, le pays a acheté des bitcoins et en a revendu une partie au cours du temps pour financer ses projets.

Fragilité des stablecoins

The modest rebond ou tentative de stabilization du Nasdaq pourrait will bring a répit au marché des cryptos, here a connu une sérieuse alerte ces dernières semaines. Signe de cette fébrilité et de la fragilité, en particulier, des stablecoins, TerraUSD, la quatrième crypto stable du marché et sa soeur LUNA (14e rang mondial), se sont toutes les deux effondrées.

TerraUSD est une crypto stable algorithmique, qui joue le rôle de cash pour les traders, qui est censée valoir 1 dollar en toutes circonstances. Mardi, elle ne valait plus que 0,89 dollar. Elle avait déjà connu une chute, the ya près d’un an, the 23 mai 2021. Elle était alors tombée à 0,92 dollar mais avait réussi à remonter la pente. Ce sera cette fois bien plus difficult, les marchés n’ayant plus confiance en elle et se reporteront sur les autres cryptos stables.

(1) “FOMO Index: a cross sectional and time series analyzes”, Yosef Bonaparte, University of Colorado (Denver)

Les tentatives de rebond du bitcoin ont pour the instant échoué.

Leave a Reply

Your email address will not be published.