Un prix Nobel et une députée croisent le fer sur les retraites

Sujet toujours brûlant en France, la réforme des retraites était au menu de la deuxième édition du Common Good Summit, organisé par Challenges et the Toulouse School of Economics. Avec deux regards croisés pour ausculter the tricolor system of pensions in comparison with the other pays. Côté politique, Valérie Rabault, the president of the groupe PS à l’Assemblée et grande connaisseuse des questions budgétaires. Côté économiste, Peter Diamond, professeur au MIT, prix Nobel 2010 and spécialiste mondoment reconnu des retraites.

En visio-conférence depuis Boston, c’est l’iversitaire américain here at lancé l’échange. “La question des retraites se posed dans tous les pays du monde. Partout, esprit de vie augmente et, au cours des vingt-cinq dernières années, la plupart des pays riches ont revu, voire réformé en profondeur, leur système de pensions La France n’a pas échappé à la règle puisque les lois retraites se sont enchaînées dans votre pays ces dernières décennies. régimes différents. Votre système est sans doute one des plus complexes du monde. économie, et surtout crée de fortes inégalités entre retraités. “

Lire aussiPietraszewski: “Nous avons toujours l’objectif de créer un système de retraites universel”

Lorsqu’on observe le système français dans le détail, on se rend compte qu’il recèle nombre d’aljustices. Ainsi, la règle de calcul des pensions dans le privé sur les vingt-cinq meilleures années d’activité favorise en réalité ceux qui ont connu une carrière ascendante et pénalise ceux qui ont touché quasiment le même salaire toute leur vie, ce qui est souvent le cas des personnes à faibles revenus. De même, la règle de calcul des retraites dans la fonction publique basée sur les six derniers mois de traitement peut conduire à des promotions indues en toute fin de carrière à la seule fin de maximiser les retraites des fonctionnaires.

Pas de mécanisme automatique d’équilibre financier

L’autre défaut majeur de votre système est qu’il ne comporte pas de mécanisme automatique d’équilibre financier. Ce qui oblige les gouvernements successifs à take des mesures impopulaires pour réduire les déficits et provoque régulièrement des tensions sociales dans votre pays. Ce n’est pas sain économiquement et même démocratiquement. Mieux vaudrait introducing de nouveaux critères dans le calcul des pensions, la fixation l’âge de départ ou le niveau de cotisations afin d’éviter ces crises sociales récurrentes.

Lire aussiPrésidentielle: la Macronie tente de déminer la réforme des retraites

D’autres pays l’ont fait. En Suède, le régime dit de “compte notionnel” permet que le niveau des pensions soit indexé sur l’Espérance de vie. Plus les Suédois vivent âgés, plus les retraites baissent et plus ils sont incités à travailler longtemps. En Allemagne, l’évolution de la démographie est aussi prize en compte via une réduction du montant des pensions si la part des retraités augmente par rapport aux cotisants. There also, les travailleurs sont poussés à travailler plus longtemps pour compenser cette baisse. Au Canada, des projections financières sont réalisées tous les trois ans. When in montrent a déficit du régime, le gouvernement doit présenter des solutions pour le renflouer et, faute d’accord, les cotisations augmentent et les pensions sont gelées.

Au total, la réforme des retraites en France demeure essentielle. De mon point de vue d’économiste, il est crucial que votre système se dote de mécanismes d’ajustements financiers automatiques afin d’éviter des réformes à répétition au fur et à mesure de the allongement de la vie. The réforme passerait is also necessary for une forme d’unification des 42 régimes actuels qui créent de fortes inégalités. Même si la période de transition between the deux systèmes sera nécessairement périlleuse, as many changes to the situations de chaque actif. Dans tous les pays du monde, le sujet des retraites est d’ailleurs ultra-sensible. Car les pensions constituent un pilier incontournable de la protection sociale des travailleurs et du système redistributif, même si elles n’ont pas vocation à compenser toutes les inégalités. “

“14% of the national riches”

Face à ce diagnostic sévère, la députée Valérie Rabault a defendu les bons résultats du système de retraite tricolor. “Nous y consacrons 14% de la richesse nationale, c’est le niveau le plus élevé en Europe, at-elle rappelé, et cela nous permet d’avoir un âge de départ parmi les plus précoces et le taux de pauvreté des personnes âgées le plus bas d’Europe. Dès lors, avant d’avancer la nécessité d’une réforme financière, the faut savoir si les Français veulent réduire the part des dépenses de retraites dans le PIB. C’est la question fundamental. “

Au passage, l’élue PS a rappelé que les prévisions financières du Conseil d’orientation des retraites ne montraient pas de dégradation financière du régime des retraites à long terme. “En réalité, l’objectif d’Emmanuel Macron avec le recul de l’âge légal du départ à la retraite est de dégager 15 milliards d’euros d’économies pour financer d’autres dépenses, at-elle pointé. être honnête avec les Français and the afficher clairement. ” Un avant-goût des débats à come autour de la retraite à 65 ans.

Leave a Reply

Your email address will not be published.